Accueil

       

        Né en Algérie, d'un père se disant breton mais d'origine franc-comtoise et d'une mère languedocienne, il était normal qu'un jour je cherche mes origines réelles.                                        

                                                                                             

                                                         A Saint-Cyr                            La boue de Champagne (1963)       Le 57è R.A. à Colmar (1971)                   A Madrid en 1978

        Retraité de l'armée et passionné d'histoire (merci M. Desanti, le professeur d'histoire des prépas au Lycée Thiers de Marseille autour des années soixante ), j'ai décidé de m'occuper de l'histoire de ma famille et surtout de ma branche maternelle pour des raisons de facilités liées à la proximité et parce que personne ne s'en était soucié. La branche paternelle avait été étudiée,  plus par des poètes que par des généalogistes, ce qui a nécessité quelques mises au point ou rectifications.

        Après quelques années de recherches personnelles, la rencontre d'obstacles de plus en plus difficiles à surmonter et de chercheurs fréquentant les mêmes lieux que moi, j'ai ressenti le besoin de rejoindre diverses associations dont "Généalogie en Cévennes" devenue l'Association des Chercheurs et Généalogistes des Cévennes (A.C.G.C.) qui a engendré l'Association généalogique Aigoual-Cévennes (A.G.A.C.) et le Cercle Généalogique Gard-Lozère (C.G.G.L.).